Un type au prénom pas commun

Si tu crois que ton piano comporte 102 touches, reste un peu.

Brûlons les sodomites!

leave a comment »

Non? Pourtant, en ce moment, tout le monde rigole sur Facebook à la lecture de cet article:

Morte après une relation sexuelle avec un berger allemand: elle était allergique au sperme des chiens

Mais cet article est relativement mal torché, et il vaut mieux lire cette version anglaise: Woman died from allergic reaction to sex with dog

C’est intrigant non? Je parle de ce qu’on reproche au monsieur bien sûr. Quelle est sa responsabilité dans la mort de la dame? Et bien aucune évidemment. Non non, on lui reproche la sodomie! On veut le punir sur base d’une loi de 1861 punissant la « buggery ».

Il suffit de se rendre sur Wikipedia: « This section abolished the death penalty for buggery, » – la belle affaire! – « and provided instead that a person convicted of buggery was liable to be kept in penal servitude for life or for any term not less than ten years ».

Résumons: quelqu’un est mort. Personne n’est responsable. Sans en être strictement la cause, c’est suite à une activité sexuelle d’apparence étrange, exécutée en couple, que ce décès a eu lieu. Cette activité sexuelle dérange quelqu’un, qui décide alors de ressortir une loi relevant de conceptions moyenâgeuses pour accabler le survivant du couple. N’est-ce pas ridicule?

C’est ça le problème avec les lois. Plus on en fait, plus on risque de rencontrer des fous pour les appliquer. Alors qu’on pourrait très bien simplement laisser les gens vivre. Si la sodomie gêne quelqu’un, cette personne n’a qu’à pas la pratiquer. Si les sodomites gênent quelqu’un, cette personne n’a qu’à bien choisir ses fréquentations. Légiférer et empêcher les gens de faire ce qu’ils veulent ne les rendra jamais meilleurs. Allons plus loin: quelqu’un qui a tué à 40 ans, était déjà un assassin à 20 ans. Et si jamais vous l’empêchez de tuer à 40 ans, vous ne l’empêcherez pas en revanche d’être capable du meurtre. Ce qui nous défini n’est pas ce qu’on fait, mais ce dont on est capable. Aussi, afin précisément de savoir à qui on a affaire et de bien choisir ses fréquentations, ne serait-il pas mieux de laisser les gens faire tout ce qu’ils veulent?

Written by Florimond

juillet 12, 2011 à 6:26

Publié dans Actualités, Réflexions, Société

Tagged with , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :