Un type au prénom pas commun

Si tu crois que ton piano comporte 102 touches, reste un peu.

Anna Vinnitskaia à Liège, une importante pollution visuelle

leave a comment »

Dimanche dernier (29 avril) je me suis rendu à la salle philharmonique à l’appel de Scriabine. Ou plus précisément, des préludes de Scriabine. En effet, s’y produisait la  gagnante du concours Reine Elisabeth 2007 avec le programme suivant:

RAVEL Sonatine
PROKOFIEV Sonate n°2
SCRIABINE 5 préludes op. 16
SCRIABINE Sonate n° 2
RAVEL Gaspard de la nuit

J’ai été à de nombreux concerts à l’OPL, mais jamais je n’ai pu y entendre du Scriabine auparavant. Je ne pouvais pas manquer cette occasion. Au conservatoire, la liste d’étudiants demandant une place gratuite était pleine! Je n’avais jamais vu ça. Arrivé là, pourtant, la salle ne me sembla pas si remplie, même si le public était en nombre honorable. Beaucoup plus de monde que pour Matsuev par exemple, venu il y a quelques années.

Je m’assieds, j’engage la conversation avec des étudiants du conservatoire assis  à côté de moi. Ils regrettent leur position par rapport au piano, mais au moins peuvent-t-ils parfaitement voir le visage de la pianiste. Nous changeons néanmoins tous de place à la dernière minute. Je me retrouve en plein coeur de parterre. Pas encore la meilleure place pour entendre, mais pas la pire, et une bonne vue. Le concert commence.

J’avoue, j’aurais quand même pris son numéro si je l’avais vue passer après le concert…

Son visage, effectivement, quel cinéma! Impossible pour moi de la regarder plus d’une minute. Toutes ses expressions affectées, ses mouvements, mon Dieu, je déteste ça! Ce n’est pas grave, la musique c’est bien aussi les yeux fermés. Ou bien en contemplant l’orgue imposant au fond de la salle… faire doucement monter son regard, à travers la lumière tamisée, le long des hauts tubes argentés…

Non vraiment, pourquoi se sent-elle obligée de polluer à ce point notre perception de sa musique. J’aurais préféré la voir droite comme Horowitz. En plus, la petite n’a aucune puissance. Quelque soit le moment, je peine à sentir les vibrations du sol. Elle a choisi des morceaux relativement doux, et elle sait bien faire ça, mais lorsque les parties plus puissantes arrivent, elle ne dégage pas suffisamment de violence. Je prends à l’imaginer donnant un grand coup de pieds dans le piano, arrachant le couvercle, montant sur le clavier et éclatant les touches à grands coups de talons! Matuev, lui, avait choisi quelques morceaux intenses. Sonate en si mineur de Liszt, la valse de Méphisto numéro 1, ou encore la Rhapsodie Hongroise numéro 2 lors d’un bis. On pouvait voir le piano reculer sous ses attaques, de grosses goûtes de sueur coulaient sur sa tempe. Ça c’était puissant!

Matsuev, je ne vois l’intérêt des autographes mais ça pourrait valoir quelque chose un jour, qui sait!

Son choix à elle dans les préludes de Scriabine, est décevant. Uniquement des préludes délicats, des préludes purement d’ambiance. J’adore le quatrième prélude de l’Op 16! Mais pas son  interprétation à elle justement.

Bref, ça se termine ennuyeusement. Applaudissez, je reviens, je fais un mouvement de trop vers le piano qui trahis le fait que je sais très bien que je vais devoir faire un bis, reprenons-nous, la main sur le coeur, je suis trop touchée, bon aller j’le fais ce bis. Bis, et puis? Fini. Les bis sont presque systématiques à l’OPL, il arrive que certains artistes reviennent jouer trois fois. Ben oui nous n’applaudissons sans doute pas avec assez de feu. Nous nous étions levés pour Matsuev. D’accord sa sélection était peut-être plus facile à écouter, quoi que…

Heureusement YouTube a de quoi me consoler. Beaucoup de pianistes devraient prendre exemple sur lui…

Vladimir Horowitz Playing Scriabin 12 Etudes Op.8 No.12

Written by Florimond

mai 3, 2012 à 11:36

Publié dans Musique

Tagged with , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :